th

 Une interprétation si belle, si pudique, si forte de cette chanson qui laisse toujours une trace de profonde nostalgie. La rencontre d'Aragon et de Brassens est magnifiée, ici, par la couleur donnée  à la belle alchimie du texte, de la musique et de la voix.