Pourquoi pas ? Le blog de Niurka R.

17 septembre 2019

Le char et l'olivier

 

%  Attac Cévennes Sud % 

charOlivier-250

 

Le Char et l’Olivier une autre histoire de la Palestine

film de Roland Nurier

 

Cinéma « L’Arc en Ciel » de Ganges

le lundi 23 septembre à 20 h 30

 

Débat animé par le réalisateur

 

Synopsis : SYNOPSIS ET DÉTAILS

L'histoire de la Palestine, de son origine à aujourd'hui, loin de ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien. Experts internationaux, historiens, diplomates des Nations unies, juristes en Droit International mais aussi, témoignages de simples citoyens… Un éclairage primordial basé sur des éléments factuels incontestables, pour se débarrasser des clichés et idées reçues !

 

J'ai pris cette décision après ma rencontre avec la réalisatrice palestinienne Mai Masri en Janvier 2017 :

"Tu connais bien le sujet, m'a t-elle dit, tu connais les codes du cinéma, entoure-toi d'une bonne équipe motivée,et lance-toi! Il est important de raconter ce qui se passe là bas avec ton propre regard, les Palestiniens sont demandeurs et le public européen aussi ! »

J'ai alors écrit et réécrit un scénario de film documentaire pour raconter et témoigner de l'histoire de ce peuple palestinien, de sa résilience face à la situation d’occupation israélienne…avec mon regard et ma sensibilité …

« Le char et l'olivier » est un film documentaire qui j'espère touchera le plus grand nombre… en tout cas tentera d'éclairer un public en proposant des outils de compréhension afin de se forger sa propre opinion.

Tout le contraire du « prêt à penser » délivré malheureusement par beaucoup de nos médias !

Le film propose un regard critique avec un point de vue s'appuyant sur des éléments factuels incontestables.

J'ai fait le choix d'observer cet endroit du monde par la lorgnette « du Droit international et de la notion de Résistance » .

Les entretiens que j'ai menés en Palestine et en Europe donneront la parole à des citoyens palestiniens et français. Ils sont autant de témoignages édifiants sur la situation de pourrissement qui prévaut dans cette partie du monde.

 

Roland Nurier

 

Posté par niurka à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 septembre 2019

Dernier arrêt avant l'automne

 

product_9782072852749_195x320

Dernier arrêt avant l'automne, René Frégni - Gallimard

Nous sommes au sein des Alpes de Haute Provence, magnifiquement et charnellement décrites. Le narrateur vit au sein d’un vieux monastère isolé dans les collines, chargé de l’entretien et du jardinage. Il a accepté l’emploi d’une personne de lui inconnue. C’est le bonheur parfait quand le soir, le chat Solex sur les genoux il rêvasse, face à l’âtre accueillant. Il pense au nouveau roman qu’il va écrire. Enfin, il va se remettre à noircir des pages.Justement, il retrouve un ancien ami, Pascal, qui tient un librairie dans dans le village. Mai un jour qu’il débroussaillait le terrain, il tombe sur une jambe non encore totalement décharnée. A partir de là le roman bucolique verse dans le roman noir. Bien des questions se posent à lui. La chute surprend le lecteur avec une douceur étonnante.

D’une simplicité totalement assumée c’est narré avec beaucoup d’élégance. Un texte enchanteur profond et délicat.

Niurka Règle

Posté par niurka à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2019

Article du Canard Enchaîné sur le G7 : démenti des deux plateformes « Alternatives G7 » et « G7 EZ ! »

 

 

Article du Canard Enchaîné sur le G7 : démenti des deux plateformes « Alternatives G7 » et « G7 EZ ! »

 
 

Communiqué 29 août 2019

 
 
Communiqué des plateformes « Alternatives G7 » (dont Attac France est membre) et « G7 EZ ! », organisatrices du contre-sommet du G7, suite à la parution d’un article du Canard Enchaîné, daté du mercredi 28 août 2019.
 
 
À aucun moment les plateformes n’ont eu de « discrètes négociations avec Laurent Nunez ».

Nous démentons fermement l’information du Canard Enchaîné selon laquelle, "En échange d’une annulation des sept rassemblements de désobéissance civile, les responsables des deux groupes d’activistes locaux ont eu l’autorisation officieuse de défiler le dimanche dans Bayonne, lors de la marche dite "des portraits"."

Nous avons eu des contacts avec les autorités, notamment avec les sous-préfets et la mairie d’Hendaye parce qu’il a fallu exiger de manière répétée aux autorités préfectorales que les forces policières reculent : à plusieurs reprises elles se sont postées à l’entrée du camp, engendrant des tensions supplémentaires destinées à saboter le consensus d’action porté sur le camp et à justifier une répression toujours plus intense.

Nous avions pourtant été clairs dès le dimanche 25 à midi devant un grand nombre de journalistes, lors d’une conférence de presse. Cette action a été annulée pour deux raisons :

  • > l’arrestation vers 3h du matin d’une personne clé pour la mise en place dans de bonnes conditions du mur populaire du 25. Une action mal maitrisée aurait certainement eu pour conséquences l’arrestation de nombreuses personnes et aurait affaibli considérablement les forces vives sur le camp.
  • > un climat de tensions et de provocations par les forces de police qui s’était amplifié. Nous avons réussi à éviter l’invasion du camp par les forces de l’ordre. Un scénario qui s’était déroulé a Gênes en 2001 et que nous voulions éviter à tout prix. Dans ce cadre nous ne souhaitions pas mener de front l’encadrement des actions du 25 et assurer la sécurité du campement, où résidaient par ailleurs des familles avec des enfants en bas âge, des personnes âgées ou handicapées. Nous avons choisi de garder nos forces sur le camp pour le protéger jusqu’au bout.

Nous dénonçons que différents secteurs puissent apparemment alimenter les dissensions entre militants et les fausses rumeurs sur les organisateurs du contre-sommet. Il semble qu’une campagne est menée pour ternir l’image d’un contre-sommet qui lui, pour sa part, a réussi a faire converger une centaine de mouvements sociaux basques et hexagonaux autour de la défense et de la construction commune d’alternatives sociales, écologiques et politiques. Cette manœuvre n’a d’autre but que de diviser le front qui se dessine avant une rentrée sociale qui s’annonce chargée. Nous ne tomberons pas dans le panneau. 

Enfin, nous déplorons plus d’une centaine d’interpellations préventives et des gardes à vues injustifiées dont trois observatrices de la LDH, des militant·e·s de nos associations et des journalistes. Nous comptons aussi des dizaines de blessés. Trois personnes de nationalité allemande ont été interpellées dans des conditions toutes aussi douteuses et condamnées en comparution immédiate respectivement à 3 mois et 2 mois de prison ferme sur le fondement de l’infraction de groupement en vue de commettre des violences alors qu’ils étaient dans leur véhicule lors de l’interpellation. Ils sont actuellement en détention.

 
 
 
 
Liste d'échange entre les comités locaux.

My absolute darling

 

91De1mRw5yL

 

My absolute darling, Gabriel Tallent, traduit de l’américain par Laura Derajïnskii, Gallmeister

Il y a des récits qui surprennent et c’est le cas de ce roman puissant, magnifiquement structuré et traduit. L’écriture fait corps avec le propos pour en subvertir le sens profond, une oeuvre dont on reste habité tout le long de sa lecture et une fois le livre refermé.

L’histoire est celle de Julia, Croquette, Turtle. Sa mère est décédée de manière étrange. Truble vit avec son père Martin. celui-ci  tient sa fille sous l’étau d’un amour exclusif et tyrannique au point que la jeune fille est incapable d’assumer une pensée personnelle ni de communiquer. Le père l’instruit dans l’idée d’une apocalypse prochaine, la nature y étant menacée. La violence du père est destructrice jusqu’aux actes incestueux que Turtle subit en une soumission totale.

C’est au sein d’une nature foisonnante et sauvage qu’elle se réfugie, toujours munis de son fusil. La mort du grand-père l’accable et porte un doute quand à la confiance vouée à son père. Une rencontre fortuite lui permet de faire connaissance avec Brent et Jacob. Elle s’étonne de leur relation amicale et joyeuse et les aide à retrouver leur chemin. A partir de là, ses certitudes basculent et on est témoin de son évolution et de son regard plus listant vis à vis de son père. D’autre personnages présentent le drame vécu par Turtle mais elle refuse toute intrusion dans sa vie. Après une curieuse absence du père, son arrivée accompagné de la petite Cayenne fait réagir vivement Turtle, car l’abomination du père est définitivement dévoilée.

Tout le roman est construit par une succession de scènes qui rythment le récit en conservant une tension qui happe totalement le lecteur. Un récit bouleversant.

Niurka Règle

 

28 août 2019

Palestine occupée

 

   

Lettre d’information du 21 au 28 août 2019

Ce 22 juillet, Israël a commencé la destruction de 70 appartements concernant 350 personnes dans un quartier palestinien de Jérusalem. Pour ces familles, expulsées de leur propre maison, c’est le projet de toute une vie qui se (...) 
La polémique enfle après la disparition sur le site du département d’État américain de la page des « Territoires palestiniens », encore disponible en début d’année. La seule référence aux Palestiniens apparaît dans la page consacrée à Israël. La (...) 
Deux explosions ont ciblé des checkpoint de la police mardi soir, provoquant la mort de deux policiers palestiniens. Les autorités à Gaza n’ont pas précisé la nature de ces explosions. La bande de Gaza était en « état d"alerte » mercredi après des (...) 
À Gaza, des positions du Hamas ont été visées à la suite de tirs de roquette, tandis que des drones auraient frappé des positions pro-Hezbollah au Liban. En riposte au tir de trois roquettes depuis Gaza, l’aviation israélienne a frappé des objectifs (...) 

Palestine occupée : lutter contre l’apartheid climatique

Matan Kaminer, Basma Fahoum & Edo Konrad, The Palestine Chronicle26 août
Juillet 2019 a été, selon les climatologues européens, le mois le plus chaud jamais enregistré. Un an à peine après que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies a publié son rapport historique avertissant (...) 
La violation est jugée la plus grave depuis 2006 : Beyrouth va présenter une plainte au Conseil de sécurité. L’un des engins semble être aux mains du Hezbollah. Un grave développement a eu lieu hier sur la scène libanaise : un drone israélien est (...) 
Le président Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri ont accusé Israël de menacer la "stabilité régionale". Les responsables libanais, le président Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri en tête, ont condamné dimanche une ’"agression" (...) 
Pendant que les Israéliens sont en vacances, les politiques de tout bord se démènent dans une campagne faite de bruit et de fureur. Surprise, cet après-midi-là, sur une plage publique du pays. Mégaphone en main et haut perchée dans la cabine des (...) 

52 jours de grève de la faim en ce qui concerne Huzaifa Halabiya : appel à agir le 22 août

Nouveau message sur Samidoun : Réseau de Solidarité avec les Prisonniers Palestiniens23 août
Huzaifa Halabiya, en grève de la faim depuis le 1er juillet Alors que le prisonnier palestinien Huzaifa Halabiya est en grève de la faim depuis plus de 52 jours contre son emprisonnement sans inculpation ni jugement par l’occupant israélien, le (...) 

Les réfugiés palestiniens ne doivent pas faire les frais de manquements présumés.

Conseil des organisations palestiniennes pour les droits humains (PHROC) 23 août
PHROC : Soutenir l’UNWRA et assurer les droits des réfugiés en vertu du droit international Un rapport de dix pages, publié par le comité d’éthique de l’UNWRA, a été remis aux Nations unies, accusant les hauts responsables de mauvaise conduite et (...) 
Photo Ani. Les Palestiniens du camp de Aïn el-Héloué (Liban-Sud) observaient jeudi une grève générale pour protester contre la décision du ministère de Travail de mettre en application un plan contre l’emploi illégal des étrangers, rapporte l’Agence (...) 
La famille de Nabil Shaath, un homme politique palestinien éminent, a accusé mercredi les autorités égyptiennes d’avoir arrêté le fils de ce dernier en juillet. "Ramy (Shaath) a été arrêté le 5 juillet à 00h45 (heure locale), à son domicile du Caire", a (...) 
Les électeurs palestiniens d’Israël, qui appelaient au boycott des élections, se disent décidés à donner une nouvelle chance à une liste commune de partis arabes. L’énorme pression que la communauté arabe palestinienne d’Israël a exercé sur les partis (...) 

A Gaza, le Jihad islamique toujours d’attaque

Guillaume Gendron, Libération27 août
Depuis quelques mois, la faction palestinienne qui érige la lutte armée en priorité absolue a renforcé son assise auprès de la population. Rencontre avec un des leaders d’un mouvement opaque à l’écart des tentatives de médiation entre Israël et le Hamas. (...) 

La droite religieuse israélienne est désormais aux commandes

Jonathan Cook, Middle East Eye24 août
Les élections législatives du 17 septembre ne se jouent pas entre la droite et le centre-gauche. C’est une bataille entre différents camps nationalistes. Selon les analystes, le véritable affrontement des nouvelles élections israéliennes le 17 (...) 
Sary Hanafi est professeur de sociologie à l’université américaine de Beyrouth et président de l’Association internationale de Sociologie. Il a accordé un entretien à la chaîne de télévision El Arabi installée à Londres. Il revient sur la situation de (...) 
Ce samedi 24 août, à Crest, dans la Drôme quatre adhérent(e)s de notre GL ont distribué 300 tracts relatifs aux prisonniers politiques palestiniens et plus particulièrement à ceux qui sont en grève de la faim (54ème jour pour Halabiya !). L’action s’est (...) 

Posté par niurka à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Vive la rentrée

 

68354941_117581192909230_4624271466605576192_o

Fabien Douzenel

Posté par niurka à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2019

Les mangeurs d’argile

 

CVT_Les-mangeurs-dargile_2145

Les mangeurs d’argile, Peter Farris, traduit de l’américain par Anatole Pons, Gallmeister.

Ce roman sombre situé dans la moiteur oppressante du sud de la Géorgie exprime de manière tendre  l’histoire tragique du jeune Jesse Pelham. Il vient de perdre son père, objet de son admiration et de son respect. Il fuit dans la forêt où il rencontre un vagabond avec lequel il se lie d’amitié. Lorsque ce, vétérans révèle se crimes, sa confiance est ébranlée. Dans le même temps, sa belle-mère et son oncle prédicateur évangéliste, ourdissent un projet pour s’accaparer les terres du père décédé. Le shérif, les notables du coin participent à la machination. Billy, le transfuge finira par aider Jeff et sauver sa petit soeur d’une mort programmée.

Le fait religieux, la voracité de entrepreneurs, des habitants dupés, tout dans ce roman décrit une Amérique rurale marquée par ses démons.

Un beau roman qui se lit d’un trait. Il y a, finalement, la rédemption Billy, la punition des « méchants » mais le récit est prenante et dévoile avec force les rapports pesants de ce sud profond.

12 août 2019

ParPar-delà la pluie

 

 

Par-delà la pluie, Victor de Arbol, traduit d l’espagnol parClaude Breton - Actes sud Actes noirs.

Il y a dans ce thriller des pages exceptionnelles tant l’écriture porte avec art un récit mémorial terrible et sombre. Au milieu d’une galerie de personnages saisissants Miguel et Helena émergent. Il se rencontrent dans une résidence de personnes âgées et rien ne les dispose à lier une amitié. Mais leur rencontre génère un regain de vie car ils ont des comptes à régler avec leur enfance, leurs enfants, les failles de l’Histoire et les compromissions politiques. D’autre personnages interviennent et on suit avec intérêt le chaos humain labyrinthique  qui met en scène, les nombreux personnages du livre. La violence et la mort parcourent omniprésentes le récit mais la rencontre d’Helena et de Miguel ouvre des pages magnifiques sur le bilan de leur vie, et, finalement, sur un amour naissant.

C’est aussi une navigation tortueuse et tragique entre Tarifa, Séville, Madrid et Malmö dans une quête de vérités et de mises en miroir avec comme toile de fond des paroles qui se libèrent qui s’ouvrent dans la lenteur des doutes, des culpabilités, des haines.

C’est beau, violent, douloureux et complexe.

 

28 juillet 2019

Retour à Budapest

 

9782374910802

 

Retour à Budapest, Gregor Sander, traduit de l'allemand par Nicole Thiers - Quidam éditeur

L’écriture fluide et naturelle porte un récit complexe de par sa structure et de par son propos. Sur fond d’une intrigue politique particulièrement bien menée,t out à la fois récit de vie, d’amour et d’amitié,.nous suivons avec intérêt les doutes les enthousiasmes, les renoncements des personnages. Au départ, nous abordons la jeune Issa, follement de Julius mais les choses ne sont pas simple et elle laisse échapper l’amour de sa vie. Elle vit en RDA et reste à l’Est après la chute du mur. Son nouvel ami, Paul l’invite à Budapest, ville qu’elle a aimée. Mais trop de souvenirs la perturbent et, c’est là, que le hasard intervient, Julius apparait, vingt ans après, dans le hall de l’hôtel Gellért. Pour Astrid, les souvenirs remontent avec violence comme si l’usure du temps n’avait pas agi.

Tout le roman se construit de manière fragmentée : Issa à vingt ans, Astrid à quarante deux ans, Julius et Sascha , Katherina, Jana… Les personnages naviguent entre l’Est et l’Ouest se télescopent et vivent le passé avec mélancolie. Quant au temps présent, ils en mesurent  l’effondrement mais restent frondeurs, face à l’émergence de l’extrême droite.

 Un récit plein de finesse, savamment construit. Un très beau moment de lecture et des personnages d’une authenticité confondante.

Niurka Règle

23 juillet 2019

Erik Satie Gnossienne No. 1 Orchestra

Satie-erik-4ff9d0bde1749

 

Erik Satie Gnossienne No. 1 Orchestra

Posté par niurka à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :