Pourquoi pas ? Le blog de Niurka R.


30 août 2018

Fauré: Pavane / Rattle · Berliner Philharmoniker

440px-Gabriel_Fauré_Paul_Nadar_1905

Fauré: Pavane / Rattle · Berliner Philharmoniker

C

 

 

 

Posté par niurka à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2018

Volonté d'hégémonie de Jean-Lux Mélenchon

 

L'Obs  > Politique

Un des fondateurs de La France insoumise critique la volonté d'"hégémonie" de Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale. (Yann Bohac/SIPA)

Liêm Hoang-Ngoc a également reproché au leader du parti sa "posture électoraliste" sur l'Europe.

Par L'Obs

Publié le 24 août 2018 à 16h06

"Posture électoraliste", "hégémonie", "vieille politique"... Un des fondateurs de La France insoumise (LFI), Liêm Hoang-Ngoc, a reproché ce vendredi 24 août à Jean-Luc Mélenchon sa volonté d'"hégémonie" sur la gauche et sa "posture électoraliste" sur l'Europe, avec sa "comédie du plan B" jouée lors de la dernière présidentielle.

"Les plébéiens demandent à leur tribun [Jean-Luc Mélenchon] de clarifier ses discours : faut-il renoncer à 'fédérer le peuple' et à appliquer la stratégie 'plan A/plan B' pour changer l'Europe ?" interroge dans une tribune au "Monde" le fondateur des Socialistes insoumis, qui ont suspendu au début de l'été leur participation à LFI.

Lors de la dernière présidentielle, LFI s'adressait au peuple français en lui proposant un "plan A" sur l'Europe ("désobéir" aux textes européens et engager "un bras de fer" pour obtenir leur modification) doublé d'un "plan B" prévoyant une sortie de l'euro, voire de l'Union européenne en cas de refus des autres Etats, rappelle l'économiste, alors que le parti tient à Marseille son université d'été. “"D'un point de vue rhétorique, l'épouvantail du plan B permettait de s'adapter à tous les auditoires", en rassurant à la fois "la base souverainiste du Parti de gauche", "les électeurs 'anti-européistes'" et les "proeuropéens".”

Mais "aucune évaluation d'une sortie de l'euro n'[avait été] commandée par le candidat" Mélenchon et ce chiffrage "fut intégralement réalisé dans le cadre de l'euro", souligne-t-il.

"Retour de la 'vieille politique'"

Dès lors, "LFI avait-elle réellement l'intention, en cas de victoire, d'appliquer ce plan B ? [...] Le discours 'plan A/plan B' n'était-il qu'une posture électoraliste ?" interroge l'ex-eurodéputé PS, notant qu'à l'heure où s'ouvre la campagne pour les européennes de 2019, le parti est "favorable à l'euro".

“"Le plan B est donc devenu caduc."”

Pour lui, "derrière cette posture désinvolte et inoffensive à l'endroit de l'Europe se cache l'unique obsession du tribun de LFI : asseoir son hégémonie sur ce qu'il reste de son ancien camp". C'est "le retour de la 'vieille politique'", critique-t-il : la "rhétorique de l'unité, dérivée de la stratégie d'union de la gauche, dont usait jadis François Mitterrand pour réduire l'influence du Parti communiste".

En parallèle, Jean-Luc Mélenchon "consolide le noyau dur de sa holding afin d'en conserver le contrôle", poursuit Liêm Hoang-Ngoc, en critiquant de nouveau la composition de la liste LFI pour les européennes.

S'estimant insuffisamment représentés sur cette liste, Liêm Hoang-Ngoc, conseiller régional d'Occitanie, avait annoncé début juillet que les Socialistes insoumis, membres fondateurs de LFI, suspendaient leur "participation à l'espace politique" du parti.

LFI avait alors assuré que le mouvement était bien représenté, et que le comité électoral avait privilégié pour les premières places les candidats ne disposant pas déjà d'autres mandats.

(Avec AFP)

 

 

 

 

Posté par niurka à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2018

Suite en la Gavotte et six Doubles, Rameau

 

Portrait_of_Jean-Philippe_Rameau_-_Joseph_Aved

Rameau - Suite en la Gavotte et six Doubles / Natacha Kudritskaya


17 août 2018

La Traviata

IL Volo. La Traviata -Libiamo ne`lieti calici. March 4, 2017

 

12 août 2018

Festival de la Céramique d'Anduze

 

IMG_2498

IMG_2494

 

IMG_2481 (1)

IMG_2483

IMG_2484

 

05 août 2018

Encore vivant

 

 

CVT_Encore-vivant_4487

Encore vivant, Pierre Souchon, La brune au Rouergue

Un homme perché sur la statue de Jaurès à Montpellier avait défrayé la chronique, il y a quelques années. cet homme est le narrateur de ce roman autobiographique. C’est aussi le roman d’une maladie, la bipolarité. Mais, ce qui frappe dans le récit c’est la manière d’en parler, la décrire. Brutalité, lucidité, souffrance. Si le narrateur est bousculé entre thérapies de choc, rémissions et rechutes, le lecteur, lui, appréhende les tranches de sa vie avec stupeur tant la violence exercée et subie est palpable. Envoyé en psychiatrie, il va cotoyer le monde des "fous", lui-même portant sa maldie comme un calvaire.

Le style passe de la crudité de la parole sans complaisance à une élégance de la pensée dans l’interrogation chargée de mélancolie. Et puis, il y a ceux que le patient déteste, dont il se méfie et ceux qu’il aime. Un double regard, donc, sur les soignants, chargé de rage, de douceur et souvent non dénué d’humour;

La personnalité de Pierre Souchon transgresse les codes de la bienséance avec l’expression d’une non acceptation de la maladie à hauteur de sa souffrance.

Très beau roman qui nous happe et nous bouscule et qui nous permet une rencontre avec la bipolarité dont on parle tant. Ici, la parole n’est pas biaisée, elle est forte. La littérature ça sert à ça, aussi.

C’est très réussi. Je souhaite à Pierre Souchon d'autres récits à nous faire partager avec autant de puissance dans le style et dans la pensée.

Niurka Règle 

Posté par niurka à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2018

L'enfant unique

 

41alb-R7K1L

L'enfant unique, Xinran, traduction de Françoise Nagel, Picquier poche 

 

La lecture du livre de Xinran m'est apparue étrange. D'abord les conséquences de la pollitique de l'enfant unique même si je la pensais difficile, je n'imaginais pas les cons&quences que cela induisait  du point de vue social, politique et des conséquences profondes du changement des relations sociales en particulier familiales. La prise en considération de quelques d'enfants uniques,  que l'auteur tente de comprendre et d'aider, à travers des relations verbales ou épistolaires est passionnante. Il faut préciser que Xirian a quitté la Chine et vit en Grande Bretagne. Les jeunes qu'elle rencontre sont étdiants en Grande Bretagne. Il faut préciser aussi que Xinran n'a pas totalement rompu avec son pays puisqu'elle y séjourne régulièrement ce qui lui permet de faire une analyse plus fine des situations. Le fil conducteur du récit est le fait divers autour de Yao Jialin qui a interrogé la société chinoise et qui a permis une expression libre des jeunes que Xirian a accompgnés. Mais ce qui rend la lecture du livre très intéressant est ce que l'on apprend des relations familiales et le vide sidéral créé suite à la politique de l'enfant unique. De plus le ton employé, la pensée complexe due à la connaissance du pays, ses interrogations souvent inquiètes, parfois optimistes déjouent un trop grand manichéisme, piège tendu quand on parle de la Chine. Il est difficile d'en rendre compte dans le détail mais les relations que Xinran entretient sont d'une émouvante sincérité et chargées d'un respect vis à vis  jeunes et de leurs familles restées au pays. Il faut également rendre hommage à la fluidité du style de l'auteur, tout de retenue dans sa quête pour tenter de comprendre les bouleversement de la société chinoise suite à la politique de l'enfant unique. C'est passionnant.

Niurka Règle

14 juillet 2018

On n'est pas là pour se faire engueuler

Le Grand Orchestre du Splendid - On n'est pas là pour se faire engueuler (officiel)