0246

 

Déclaration

Le 08/11/12, Midi Libre titrait : Le maire de Ganges met à la rue les restaurants du cœur.

Dommage qu’une fois de plus une certaine presse se régale de titres plutôt que de s’intéresser aux vrais problèmes.

L’auteur de l’article, certes, constate que le chômage sur Ganges atteint un pic de 14,2 %... Mais, quelle conclusion en tire-t-il ?

Doit-on éradiquer la pauvreté ou doubler les capacités des restos du cœur qui à leur création ne devaient être que temporaires ?

Pour nous, pas d’ambiguïté le seul combat pouvant donner des résultats satisfaisants est de s’attaquer aux racines du mal : gestion de l’économie au seul profit des plus riches. Il faut reprendre en main nos affaires nationales (monnaie, banques, services publics), supprimer les paradis fiscaux… Pour ce faire mobiliser largement les citoyens pour réfléchir et agir en vue d’organiser démocratiquement une société plus juste.

Il reste que malheureusement, rien ne sera réglé pour cet hiver * et nous appelons la Mairie de Ganges, les différentes communes de la Communauté des communes ainsi que les différentes associations caritatives du secteur dont les restos du cœur à reprendre la concertation nécessaire (en informant la population) afin d’aboutir à un accord acceptable pour tous.

* ­­Etait–il urgent d’utiliser les anciens locaux à d’autres fins ?

 % Attac Cévennes Sud % : cevennes.sud@orange.fr