29 avril 2018

Le sympathisant

  Le sympathisant, Viet Than Nguyen, traduit de l'Américain par Clément Baude - Belfond A la fin de la guerre du Vietnam mené par les Etats-Unis, ceux qui se sont compromis cherchent à fuir la pays et rejoindre les Etats-Unis. A ceux-là s’ajoutent ceux qui souhaitent fuir mus par le rêve américain. C’est la scène inaugurale du livre décrite de manière magistrale mêlant émotion, brutalité, fuite éperdue. Il y a aussi de nombreux laissés pour compte pour lesquels la corruption n’a pu jouer. Parmi les fuyards, il y a le Général... [Lire la suite]

06 janvier 2018

Ostwald

  Ostwald, Thomas Flahaut, éditions de l'Olivier Un roman âpre dont on hésite à poursuivre la lecture. Pourtant, ce court premier roman nous offre de façon palpable la vie telle qu’imaginée par l’auteur après une catastrophe sur le site nucléaire de la centrale de Fessenheim.  De manière sobre Thomas Flahaut évoque plusieurs univers : celui concentrationnaire du repli sur une zone protégée et c’est assez glaçant. Mais il évoque aussi la vie d’avant, le père ouvrier, les parents séparés.Et puis il y a une étrange relation... [Lire la suite]
Posté par niurka à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 septembre 2017

Un membre permanent de la famille

    Un membre permanent de la famille, Russel Banks, Actes Sud Avec ces 12 nouvelles , Russel Banks capte le lecteur tant par une écriture aussi précise que limpide que par les sujets d’une intensité dérangeante. Car, il n’est pas aisé, pour celui qui écrit, de s’effacer à ce point pour laisser le lecteur seul face au désarroi de ces héros puisés dans le quotidien de l’humanité. Les personnages vivent la vie avec des brèches qui surplombent leur capacité à sortir des difficultés de leur existence. Mais, ce qui frappe à... [Lire la suite]
Posté par niurka à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2017

Envoyée spéciale

  Envoyée spéciale, Jean Echenoz - Editions de Minuit  Un récit qui provoque le sourire tant la fantaisie une situation pourtant noire, très noire. Constance, une jeune femme qui s’ennuie dans la vie est prise en otage sur l’ordre d’un militaire peu avenant. Embarquée dans le coffre d’une voiture, elle est ensuite débarquée dans la Creuse dans un lieu improbable loin de tout. Elle y vit placidement son statut de prisonnière car les hommes qui la surveillent éprouvent finalement une grande sympathie pour cette jolie... [Lire la suite]
Posté par niurka à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juillet 2017

Cherche mari désespérément

Cherche mari désespérément, Ghada Abdel Aal,traduit de l’arabe (Egypte) par Marie Charton édition de L’aube  Ghada Abdel Aal, nous offre,ici, un texte absolument savoureux quoique ce qui nous est dit sur l’archaïsme des moeurs dans le pays  soit plutôt stupéfiant. Et pourquoi cherche-elle un mari ?  Tout simplement  pour vivre une vie de couple faite de complicité, d’échange de respect et bien sûr d’amour. Et pourquoi est-ce si difficile en Egypte pour notre jeune femme, docteur en pharmacie, de trouver... [Lire la suite]
28 mai 2017

Le verger de marbre

    Le verger de marbre, Alex Taylor, traduit de l'américian par Anatole Pons, Néonoir Gallmeisterl                       Il y a quelque chose de pas clair autour de l'identité de Beam. Il a 19 ans. C'est un Sheetmire, mais "il croyait à présent les rumeurs qu'il avait entendues pendant des années sans leur apporter de crédit : qu'il n'était pas sheetmin parce que un autre sang fiévreux rugissait dans ses veines." Le jour où son père lui demanda de s'occuper du... [Lire la suite]
Posté par niurka à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avril 2017

Elle lui bâtira une ville

  Elle lui bâtira une ville, Raj Kamal Jha, roman traduit de l’anglais (Inde) par Eric Auzoux - Actes Sud. Un roman mosaïque et un roman puzzle dont les pièces détachées s’agencent pour donner une image de l’Inde et de sa mégalopole,  New City.  Nous sommes surpris par la structure de ce roman terrible et beau qui met en scènes trois figures symboliques t: Femme, Homme, Enfant. Par une journée caniculaire un enfant est abandonné sous le regard d’une chienne qui pleure. Une mendiante et sa fille au ballon... [Lire la suite]
18 mars 2017

Toutes les vagues de l'océan

    Toutes les vagues de l'océan, Víctor del Árbol, traduit de l'espagnol par Claude Bleton, Actes Sud (2015) Ce roman est un monument. La force du propos et la force de la construction se conjuguent pour mêler et entremêler des parcours qui se fracassent sur l'autel du compromis qui ouvrent sur des espaces mortifères. L'écriture est magnifiquement maîtrisée. Merci à Claude Bleton, le traducteur. Niurka Règle Saisisssant. Quatrième de couverture : Gonzalo Gil reçoit un message qui bouleverse son existence : sa... [Lire la suite]
27 novembre 2016

La découverte du monde

  La découverte du monde, Luciana Castellina, traduit de l’italien par Marguerite Pozzoli, Actes Sud. Avec ce récit, nous traversons l’Histoire de l’Italie à partir du 25 juillet 1943, date qui marque la chute du fascisme. Luciana Castellina a quatorze ans. Issue d’une famille plutôt aisée elle a pour amie Anna Maria Mussolini dont le père vient d’être arrêté. Un événement qui surprend la jeune Luciana qui n’a connu que le fascisme depuis sa naissance. Sa surprise est grande en remarquant le soulagement des gens dans la rue.... [Lire la suite]
16 octobre 2016

Au nom du fric

  Au nom du fric, Pascal Thiriet, Gigal Polar La famille du Tylleux est une « grande » famille. Elle fait partie des oligarques les plus fortunés de France. Son titre de gloire est d’avoir beaucoup d’argent, d’en produire beaucoup et d’avoir un fortune patrimoniale impressionnante. L’argent est la principale activité de la famille, son obsession, son plaisir addictif : concurrences  recherche de marchés juteux. L’éthique dans tout ça ? Il vaut mieux mettre de côté. Question famille, si on tient à son rang et au... [Lire la suite]
Posté par niurka à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,