20 août 2013

Adieu le cirque !

  Adieu le cirque ! Cheon Un-Yeong, traduit par Seon Yeong et Carine Devillon, éditions Serge Safran Si « Adieu le cirque » est un premier roman, il laisse entendre une voix exceptionnelle. Tout débute par un spectacle de cirque organisé par une agence matrimoniale. Dans la salle, des candidats coréens venus prendre femme en Chine. Yunho, accompagne son frère, prétendant au mariage arrangé : « Je regardais la scène, les bras croisés, bien résolu à rester de glace, quelque dangereux que fût le numéro... [Lire la suite]

27 juillet 2013

La fin de la saison des guêpes

La fin de la saison des guêpes, Denise Mina, Traducteur : Freddy Michalski, Editions Du Masque L’héroïne centrale, Alex Morrow, semble être, ici, le miroir direct de la narratrice et c’est cet aspect de l’écriture du roman qui donne sa singularité.  L’inspectrice de la criminelle à qui est confiée l’affaire  a le poids d’un être chair et de sang : vivacité du comportement, regard très lucide porté sue les autres et sur elle-même, énergie, courage, lucidité et doutes. L’ensemble de sa personnalité donne au récit une... [Lire la suite]
15 juillet 2013

Deux petites filles

Deux petites filles, Cristina Fallarás, traducteur : René Solis, Edition Métailié noir. Ce roman, situé à Barcelone, est bien loin du regard fantasmée des touristes attirés par la vitrine culturelle, la vie festive de l’entre soi bourgeois bohême de la capitale catalane. Ici, c’est l’ample envers du décor, le vaste retournement social où les anciens quartiers ouvriers sont devenus les sordides quartiers de la misère. Et là, plus de lendemains qui chantent, même plus de désenchantement. C’est la jungle Et, c’est sur ce fond... [Lire la suite]
10 juin 2013

Terre d’ombre brûlée

  Ce week-end se déroulait la "Comédie du livre" à Montpellier. Les trombes d'au annoncées m'ont fait renoncer à m'y rendre de ma lointaine petite commune. Mais j'avais pris quelques livres à l'occasion d'une rencontre espérée avec les auteurs. Voici celuii-ci : Terre d’ombre brûlée, Mahi Binebine, Fayard Dans ce récit, Mahi Binebine met en scène un Ellis, un peintre marocain autodidacte. Sans doute la nécessité de créer, la conscience de son talent, les encouragements de ses amis fondent son engagement d’artiste. Mais,... [Lire la suite]
Posté par niurka à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2013

Tant et tant de chevaux

Tant et tant de chevaux, Luiz Raffalo, traduit du brésilien par Jacques Thiéros, Editions Métailié Suites Nous sommes bien loi, ici, des clichés du Brésil dansant et chantant sous d’insouciantes sambas. Luiz Raffalo nous fait vivre une journée de déambulation dans la ville de Sao Paulo. Et là, dans une narration totalement maîtrisée on nous conduit au centre du quotidien d’une population plongée dans la misère, une population déstructurée et dont la vie apparaît quasi irréelle car rien n’y prend sens ni projet. La langue est... [Lire la suite]
04 mai 2013

Mémoire meurtrière

  Mémoire meurtrière, Waldeck, Editions Du fil à retordre   C’est le premier roman paru dans cette nouvelle édition associative située à Villeneuve –Lès - Maguelonne dans l’Hérault. Habitant les 4000 mille de La Courneuve, José, jeune voyou du quartier, sur l’injonction de sa mère, avant l’irréparable,  descend vivre chez sa grand-mère à Villeneuve – Lès – Maguelonne. Evidemment, le dépaysement est total, d’autant que la grand-mère a le caractère bien trempé. La vie de José aurait pu être presque rangée.... [Lire la suite]
Posté par niurka à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mars 2013

Viva la vida, Los sueños de ciudad juarez

Viva la vida, Los sueños de ciudad juarez, Edmond Baudoin et Jean-Marc Troub’s – L’Association Les deux graphistes ont entamé une sorte d’exploration d’un lieu étonnant qu’est cette ville frontière avec les Etats-Unis : Ciudad Juarez. Lorsque Baudoin parle de son projet, Troub’s accepte de faire le voyage. Il est évident que pour se rendre dans cette ville meurtrière il faut préparer le voyage, y trouver des complices pour y ouvrir des portes. Munis de leurs carnet, de leur crayon, de leur pinceau, de leur encre et d’une... [Lire la suite]
26 mars 2013

La grande bleue

    La grande bleue, Nathalie Démoulin, Editions du Rouergue La brune Nous sommes littéralement happés pas ce roman. L’intimisme et le social jouent une partition envoûtante. C’est un roman à l’écriture nerveuse d’une rare intensité et où les fulgurances poétiques subliment, sans les atténuer, les aspects les plus sombres des existences, mais aussi les plus inattendues. L’histoire s’étend de 1967 à 1978. Tout débute à Vesoul, en terre ouvrière. Marie, travaille en usine. 1968 éclate. Mais, Marie reste sourde à... [Lire la suite]
13 janvier 2013

L’été tous les chats s’ennuient

L’été tous les chats s’ennuient, Philippe Georget - édition Gigal Polar J’ai lu ce roman dont j’ignorais, tout simplement l’auteur et j’ai pris un véritable plaisir à sa lecture. Du côté de Perpignan, la chaleur estivale plombe corps et esprits. Au commissariat, les flics s’installent dans un été de routine gérant maussadement les petites délinquances ordinaires. Les inspecteurs Sebag et Molina coulent leur ennui entre petits noirs et pizzas du Carlit. Mais, trois événements viennent bousculer le cours monotone quotidien :... [Lire la suite]
04 décembre 2012

Luz ou le temps sauvage

Luz ou le temps sauvage, Elsa Osorio, traduit de l’espagnol par François Gaudry – Métailié Suites La scène inaugurale se situe à Madrid. Ramiro, Luz et leur enfant Juan ne font pas ce qu’on appelle un voyage touristique. Non, Luz vient rencontrer un père fantomatique, Carlos Squirru qu’elle n’a jamais connu.                        La jeune femme a vingt ans à présent. 2levée dans une famille aisée, petit fille du... [Lire la suite]