Photo : Alain Jocard/AFP
Photo : Alain Jocard/AFP

ILS N’ONT PAS HONTE !. LE MOLIÈRE DE LA CENSURE… POUR FRANCE 2

Mercredi, 15 Mai, 2019

Intermittents du spectacle et gilets jaunes supprimés de la soirée avant diffusion

Quel mépris des téléspectateurs comme de toute la profession des gens de théâtre, techniciens, comédiens, auteurs… Lundi soir, France Télévisions a purement fait disparaître l’intervention de quelques gilets jaunes qui s’étaient invités sur le plateau au début de la cérémonie des molières, animée par Alex Vizorek. Diffusée en « léger différé », selon les mots de France 2, la soirée (bien tardive !) qui s’est déroulée au théâtre parisien des Folies-Bergère, a été « purgée », comme dirait Feydeau, sauf qu’ici la farce a le fumet aigre d’une sombre censure. D’un coup, le service public a pris les couleurs d’une télévision d’État, gommant ce qui pouvait déplaire « au château ». Sous le regard impassible de Delphine Ernotte, la patronne du groupe. Lors de leur courte intervention, les invités surprise se sont adressés au ministre de la Culture, présent dans la salle, déclarant que « le molière du déshonneur, incontestablement et à l’unanimité du jury, revient à monsieur Macron et son gouvernement. Monsieur Franck Riester, nous vous remettons le molière du déshonneur parce que vous participez à cette grande fête et, en même temps, vous coupez partout dans le budget de la culture ». Pendant ce temps était déployée une petite banderole réclamant des « droits au chômage pour tout.es ». Une bonne partie de la salle réagissant en applaudissant, certains debout comme l’humoriste Blanche Gardin. Laquelle a évoqué un peu plus tard le statut des intermittents, mais les téléspectateurs n’en ont rien su non plus. « Dans cette période sinistre, l’humour relève plus de la médecine d’urgence que du divertissement », a-t-elle noté dans une jolie pirouette, après avoir reçu le molière de l’humour. Alex Vizorek a ensuite bien tenté une vanne sur les gilets jaunes… que les téléspectateurs n’ont évidemment pu comprendre. Les grands ciseaux de France 2 étaient passés par là.