couv61219193

Elle lui bâtira une ville, Raj Kamal Jha, roman traduit de l’anglais (Inde) par Eric Auzoux - Actes Sud.

Un roman mosaïque et un roman puzzle dont les pièces détachées s’agencent pour donner une image de l’Inde et de sa mégalopole,  New City. 

Nous sommes surpris par la structure de ce roman terrible et beau qui met en scènes trois figures symboliques t: Femme, Homme, Enfant.

Par une journée caniculaire un enfant est abandonné sous le regard d’une chienne qui pleure. Une mendiante et sa fille au ballon rouge  sont introduites, de manière surprenante, dans l’appartement de luxe d’un homme à elles inconnu et qui les oblige à prendre un bain. Une femme se retrouve face à sa fille qui avait déserté l’appartement familial. De nombreux autres personnages viennent nourrir un univers étrange et angoissant. Mais l’écriture de Raj Kamal Jha donne au récit une part onirique qui rend la respiration souvent plus douce, comme apaisée. Et puis il y a la ville tentaculaire que traverse une humanité hasardeuse dont les souffrances palpables sont sublimées par le regard attentif, et distant tout à la fois de l’auteur. Cette ville, par ailleurs, porte en elle-même les stigmates de sa perte, sorte de réplique monstrueuse des bidonvilles de la ville.

Le temps de la lecture est soutenu par un jeu de piste qui invite le lecteur à déconstruire la complexité des différents personnages et des différentes situations pour mieux les reconstruire. 

C’est étrange, violent, souvent déroutant mais on est subjugués par la beauté d’une langue pleine de légèreté. Et on suit avec empathie les personnages bousculés par une vie à eux imposée. C’est  poignant et c’est très beau. Une magnifique découverte.

Niurka Règle