9782877309950FS

Un moment à Pékin tome 1 : enfances, Lin Yutang traduction de François Fosca, - Editions Picquier

Une saga familiale pleine de charme dans la Chine des années 1900. Lors de la révolte des boxers, la famille décide de quitter Pékin. Dans le désordre de l’exode, leur fille Moulane, âgée de dix ans est perdue et volée. Par bonheur, elle sera recueillie par la famille Tsen . Les deux riches familles,  vont se lier. Si monsieur Yao, adepte du taoïsme, se tourne vers les idées nouvelles venues de l’occident, monsieur Tsen adepte du confucianisme reste attaché aux traditions. Mais, l’entente des deux familles se concrétise par les mariages arrangés.

Dans une société aux mœurs très codés, nous suivons avec ravissement  les évolutions des  amitiés, des conflits, des émois de toute une galerie de personnages traversés par des doutes, des colères de faux semblants, de souffrance mais aussi de petites joies et de bonheurs.

Nous sommes saisis par la finesse des descriptions, par le sens du détail et l’empathie de l’auteur pou ses personnages, y compris pour le petit peuple des servantes. Les personnages féminins sont les clés du récit et accompagnent chacun à sa façon la transformation de la Chine vers les basculements qui s’annoncent.

Ce roman foisonnant nous renseigne sur  la Chine de l’époque, de sa culture archaïque, de la complexité des relations sociales, mais d’un raffinement extrême. La violence sourd sous le vernis des bienséances mais l’auteur aime se personnages et place une distance pleine de retenue à la description d’un monde qui se termine et qui bascule vers une occidentalisation redoutée et souhaitée.

Très beau roman à lire avec gourmandise. Il faut dire que les repas sont entourés d’un rite incontournable et donnent lieu à de nombreux échanges qu’on découvre avec délectation.

Enfin, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié le fondement historique de l’intrigue et le style de ce beau roman dont la traduction explore de manière très travaillée l'écriture savoureuse de Lin Yutang.

Niurka Règle