images-1

Camille redouble, un film de Noémie Lvovsky

Noémie Lvovsky, Samir Guesmi, Judith Chemla, India Hair, Julia Faure, Yolande Moreau, Michel Vuillermoz, Denis Podalydès

C’est un film  dont le charme réside non seulement par sa facture mais aussi par le sujet. Qui nous renvoie un miroir émouvant sur notre jeunesse et sur le déroulement inexorable du temps..

Camille rencontre Eric au Lycée. Elle a seize ans. Ils sont amoureux fous et Camille donnera naissance rapidement à une fille.  Pendant vingt cinq ans, leur couple semble immuable, mais Eric quitte Camille pour une jeune femme plus jeune. Camille, déjà sous l’emprise de l’alcool ne le supporte pas.. Le soir Du 31 décembre,, lors d’une fête de fin d’année,  elle s’évanouit et se réveille à l’âge où elle avait seize ans, sauf qu’elle conserve le souvenir de sa vie jusqu’à ses quarante ans,.

Ce sujet aurait pu être traité de manière lourde, voire grossière, mais le passage dans le temps est imprégné  d’une nostalgie, pleine d’humour et de tendresse. Les effets comiques sont autant d’heureuses surprises : l’amitié entre la bande de filles qui rêvent à leur avenir,  qui en ont peur aussi. Se lancer dans la vie effraie lorsqu’on a seize ans. ET puis, il a les parents. Ceux de Camille sont aimant, tendres, maladroits car cette enfant qui leur échappe les déconcerte. Quant à Camille, même dans la contestation, elle aime ses parents et a peur de leur disparition.

Evidemment, il y l’enseignement et les enseignants. Seul le professeur de physique les fait rêver. Il y a aussi d’heureuses rencontres avec un horloger philosophe.

Vous avez compris, le film fourmille de petites scènes dont le fil conducteur reste la vie et ses errements.

C’est époustouflant de fraîcheur et l’émotion qui émerge chez le spectateur est toujours maîtrisée par le souffle de al vie.

Ce film fait entendre une belle petite musique et nous tombons sous le charme de ce puzzle si joliment tissé.

Bravo !

Niurka Règle