9782876783355

Chi Phèo, Paria casse-cou (Nouvelles) Nam Cao –L’aube poche

Une série de nouvelles qui nous plongent dans un Vietnam traditionnel largement situé dans le milieu rural.

La vision de l’auteur pourrait paraître presque cynique tant la lucidité de son regard face aux conditions de vie très dure du petit peuple et l’arrogance des notables porte loin. La langue, si on peut en juger par la traduction est aussi agile que le regard du narrateur dont la précision narrative est parfaitement abouti.

La première nouvelle qui donne son titre au livre évoque la vie d’un garçon misérable. Sans père, abandonné, puis humilié, il se réfugie dans l’alcool et la violence, ce qui l’aide à survivre.

A quarante ans, il connaît un moment d’espoir : une femme, n’ayant pas trouvé de mari, vu sa laideur, porte un regard affectueux sur le paria et ils décident de vivre ensemble. C’est sans compter sur la tante de Thi No qui ne va pas se séparer, comme cela, de celle qui travaille à bon compte pour elle. Tout rentre dans l’ordre, sauf que pour Chi Phéo la vie n’a plus aucun sens.

« Il jurait tout en marchant. C'était toujours la même chose : chaque fois qu'il avait bu, il se mettait à jurer. Il s'en prit d'abord au ciel. Qu'il le fasse ! Le ciel n'appartient à personne. Il s'en prit alors à la vie. La chose ne tirait pas non plus à conséquence. La vie, c'est tout le monde et ce n'est personne en particulier. »

Un écrivain  qui plonge ses racines dans un Vietnam populaire loin du folklore fantasmé. Et c’est beau